La boite à bulles - librairie de bandes dessinées
Hosni
 
de LE ROY Maximilien
 
Octobre 2009
 
cliquez ici pour voir en grand

Dessin :
    
LE ROY Maximilien

Scénario :
     LE ROY Maximilien

Coloriste :
    LE ROY Maximilien

Ecrivain :
    EMERY Maxence

Pages : 64
Broché
Prix : 14.5 €
Collection : Contre-coeur

EAN : 9782849530894
ISBN : 978-2-84953-089-4
NUART : 112767


Amazon
Bd Net
Fnac
BDFugue

L'histoire...
2009, dans la banlieue de Lyon. Un homme raconte son histoire, c’est Hosni. Fils d’émigrés tunisiens, Hosni parle d’intégration, des rêves de la France Black-Blanc-Beur, retrace son adolescence de petit délinquant… Bien décidé à se ranger, il se retrouve démuni lorsque son père, découragé, rentre au pays.

Hosni raconte la rue, la manche, le squat, les petits boulots. Les moments difficiles, les moments d’échappée, de solidarité. Et puis la prison…

Maximilien avait rencontré Hosni alors qu’il était SDF. Hosni lui demanda ce qu'il faisait dans la vie. « De la BD. » « Et pourquoi t'en ferais pas une sur nous, les SDF ? ». C'est ainsi qu'est né ce projet, dans les rues lyonnaises. Hosni a aujourd'hui un logement et un emploi. Il se raconte dans cet album, avec l'idée qu'il peut être aussi une voix porte-parole de tant d'autres anonymes.

Hosni est présent dans la liste des ouvrages recommandés par l'éducation nationale en classe de 5ème
 
Revue de presse
 
Fluctuat par

La manche, le squatt, les trottoirs et la prison : utilisant le support qu'il maîtrise le mieux - le dessin - Maximilien Le Roy retrace sans tricher, entre réalisme et poésie, la trajectoire individuelle d'Hosni, qui devient aussi "le porte-parole de tant d'autres anonymes".
Lire la suite

 
Sceneario par Sbuoro

Amer tableau, Hosni joue heureusement quelques notes d’espoir puisque celui qui a donné son titre à la BD s’en est sorti... On lui souhaite de ne pas retomber, soit dit en passant, et c’est assurément une partie du message de l’auteur Maximilien Le Roy qui rend hommage à Hosni avec son art, sa manière de s’exprimer... Hosni est ainsi une BD au dessin réaliste, fait d’après photos, mais aux couleurs parfois étranges, comme si ces vies décalées des nôtres avaient inspiré à l’artiste des couleurs qu’on n’aurait pas affectées, dans un autre contexte, aux sujets sur lesquels elles ont été apposées...
Lire la suite

 
BD-Theque par Alix

Le ton est juste, Hosni ne se présente ni comme un héros, ni comme une victime. Il s’en est tiré, et on sent qu’il a eu le temps de réfléchir à son passé de SDF, sur lequel il porte un regard assez mûr, presque philosophique. Les thèmes abordés sont ceux que l’on attend d’une œuvre sur ce sujet : le quotidien dans la rue, le froid, faire la manche, le regard des autres, les relations entre SDF (pas toujours tendres !) ou avec la police… C’est intéressant et touchant, mais sans jamais verser dans le larmoyant.
Lire la suite

 
Bd-Thèque par Ro

J'ai été agréablement surpris, dans ce récit en bande dessinée comme dans les témoignages écrits qui concluent l'album, que les SDF interrogés citent beaucoup de moments plus chanceux, de gens généreux qui les ont aidés ici et là. On ne sent pas la rancoeur envers les autres gens que je craignais d'y trouver, pas de témoignages vraiment hargneux ou d'éventuelles dénonciations politiques manichéennes. Cette gratitude envers certaines personnes, et même envers certains flics dans un des témoignages, offre des rayons de soleil et un peu d'espoir en l'humanité là où j'avais peur de trouver un récit sombre, désespéré et accusateur.
Lire la suite

 
Planète BD par Jean-Bernard Vanier

En quelques instantanés qui ont balisés ses dégringolades et ses errances, Hosni, un SDF, se raconte. Un témoignage touchant pour lequel l'auteur a su parfaitement s'effacer.
Lire la suite

 
Feuille de route - ATD Quart Monde par

Hosni raconte sa survie dans les rues de Lyon. Lorsque son père, licencié, est rentré en Tunisie, Hosni s’est retrouvé complètement démuni. Son histoire (vraie) est dite avec une grande sobriété, autant par Hosni lui-même que par le dessin de Maximilien Le Roy, qu’il a croisé sur son chemin. Au bout de la route, c’est l’espoir qui domine sur l’échec.
Lire la suite

 
Bdsélection par Françoise

Le rythme de ce "conte" triste et moderne est calme, régulier. Maximilien Le Roy redonne à Hosni la parole qu'il n'osait plus prendre, pour qu'il nous raconte son histoire personnelle, ce que vivent tous ces laissés pour compte de notre société : une descente aux enfers où tout est problématique, se laver, aller aux toilettes, trouver un endroit chaque soir pour dormir...
Lire la suite

 
Bd Gest' par F. Mayaud

Hosni va à l’essentiel, sans pathos ni aigreur, avec ce qu’il faut d’empathie pour retranscrire au plus près cet itinéraire - s’en tenir aux faits pour que le lecteur puisse en percevoir les effets dans toute leur complexité. Ainsi, ce livre va au-delà des lieux communs, en signifiant notamment ce que cet état a de difficilement réversible quand il s’installe dans la durée et d’inhumain dans ce qu’il provoque dans la relation à autrui.
Lire la suite

 
L'Avis des Bulles par Christelle BOUQUEY

Après avoir été à l’origine de l’excellent Gaza, décembre 2008 - janvier 2009, Maximilien LE ROY nous montre, encore une fois, la profondeur de son talent et de son humanité.
(...)
Un excellent ouvrage.

 
Le Courrier (Suisse) par Peggy Adam

A la manière d'un documentaire, de son trait réaliste au crayon, M. Leroy retranscrit le témoignage bouleversant de Hosni. Il nous fait entrer dans sa vie comme on lirait un carnet de voyage : à l'intérieur d'un homme.

 
Bd-Thèque par Spooky

Une BD intéressante, voilà comment je résumerais Hosni.

Intéressante car elle traite d'un sujet malheureusement encore tabou dans nos sociétés, à savoir les personnes vivant dans la rue, ceux que l'on appelle de façon politiquement correcte les "sans domicile fixe". Mis en lumière depuis quelques années par la Fondation Abbé Pierre ou les enfants de Don Quichotte, ils sont peu à peu devenus des enjeux politiques, sacrifiés systématiquement. Hosni est donc le héros éponyme dont la vie bascule dans la rue, puis la prison, mais qui parvient finalement à retrouver une situation, ce qui n'est pas le cas d'une majorité de ceux que l'on appelait "clochards"...
Lire la suite

 
Actualités sociales hebdomadaires par Eléonore Varini

En usant de ses crayons comme dun dictaphone, le bédéiste a mis en images son témoignage cru, alternant les cases en couleur (le présent) et celles en bichromie (les sept années passées dans la rue). Ni héros, ni victime, Hosni raconte en voix off la survie, le froid, la peur, la solitude, l'angoisse... et le seul camarade fidèle qu'est l'alcool.

Les 3 oeuvres sont des réussites.

 
Conseil Régional Rhône Alpes par

Sélectionné pour le 3ème prix littéraire des lycéens et apprentis rhônalpins

 
Chez Mo - BAR A BD par Mo'

« Je veux, si je suis élu Président de la République, que d’ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid, parce que le droit à l’hébergement, je vais vous le dire, c’est une obligation humaine. (…) Mes chers amis, comprenez-le bien, si on n’est plus choqué quand quelqu’un n’a pas de toit lorsqu’il fait froid et qu’il est obligé de dormir dehors, c’est tout l’équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s’en trouvera remis en cause ! » ces propos extraits du discours de campagne de N. Sarkozy sonnent comme une jolie fable dans cet album…
Cet album « fait partie de ces quelques bande dessinées qui ont fait grandir le médium, l’emmenant vers des territoires qui ne semblaient pas le concerner (récit dramatique à la première personne, abordant des thèmes de société …) ». Ces propos de Mitchul sur Pilules bleues sont tout à fait transposables à Hosni.
Lire la suite

 
Auracan.com par Antoine HUDIN

Hosni est une histoire simple, contée au rythme calme d’un homme fumant une cigarette dans son canapé. Maximilien Le Roy y fait parler Hosni, comme il rendrait la parole à un homme qui fut un temps inaudible. (...)

Le dessin se fait en brun, en noir et en blanc pour la galère. En couleur pour aujourd’hui, pour son « chez lui ». Maximilien Le Roy donne l’occasion de comparer cet homme serein, propre, reposé et l’autre, amoché, affamé et fatigué. C’est bien le même. Le crayon gras s’est baladé sur un papier à gros grain qui donne de l’âpreté au tracé. La couleur amène un peu de douceur et de calme.

Maximilien Le Roy réussit un album cohérent et simple, un récit qui n’enseigne rien mais rafraîchit salutairement la mémoire.
Lire la suite

 
Conseil Régional Rhône Alpes par

Prix Littéraire des lycéens et apprentis Rhonalpins 2011
Lire la suite

 
Des bulles carrées par Laureline Karaboudjan

Touché par le récit d’Hosni, fils d’immigrés Tunisiens, petit délinquant désemparé par le retour subit de son père au pays, Maximilien Le Roy décide d’en faire une bande-dessinée. En ressort un témoignage précieux sur la condition de SDF, entre nuits dans les squats, centres d’accueils, la manche, la débrouille.
Lire la suite

 
Mais à quoi donc ça ressemble ?