La boite à bulles - librairie de bandes dessinées
Pendant que la planète flambe, 50 gestes simples pour continuer à nier l'évidence
 
de JENSEN Derrick, MCMILLAN Stephanie
 
Octobre 2010
 
cliquez ici pour voir en grand

Dessin :
    
MCMILLAN Stephanie

Scénario :
     JENSEN Derrick

Coloriste :
    MCMILLAN Stephanie

Pages : 224
Broché
Prix : 18 €
Collection : Contre-pied

EAN : 9782849530825
ISBN : 978-2-84953-082-5
NUART : 111705


Amazon
Bd Net
Fnac
BDFugue

L'histoire...
Le président américain est contacté par des martiens qui veulent manger leur planète. Celui-ci accepte contre remise d’or. Mais ceci finit par inquiéter les grandes entreprises : n’est-ce pas leur privilège exclusif de faire des profits en mettant à mal la planète ?
Deux jeunes filles dissertent sur la manière d’endiguer la destruction de la planète. L’une pense qu’il faut appliquer les préceptes des livres et émissions de télé tandis que l’autre pense que toutes ces conseils sont juste faits pour endormir les gens et leur donner bonne conscience. Pendant ce temps, un lapin borgne décide de passer à l’attaque et fait sauter un barrage, détruit un centre d’expérimentation sur les animaux…
Une fable burlesque, irrespectueuse et totalement déjantée qui force à réfléchir sur le devenir de notre planète et sur les solutions mises en avant.
 
Revue de presse
 
Easy Rider #1085 - Radio pfm par Olivier VALERIO

La Boîte à Bulles a fait un excellent travail. Il s'agit d'un pamphlet écolo altermondialiste (...), un pamphlet économique super bien foutu. C'est en 200 pages et tu ne t'ennuies pas du tout, c'est très rigolo. Le dessin est un peu à la M. Patate et j'aime beaucoup le dessin à la M. Patate quand le contenu est très bon, ce qui est le cas ici.
Lire la suite

 
www.anglesdevue.com/rubriqueabrac par PaKa

Des propos durs, donc, pouvant même parfois paraître à la limite du pessimisme, de l’alarmisme, ou de la démagogie ; mais allégés par ce dessin naïf et enfantin, et ces couleurs criardes nous indiquant clairement que le but de cet album est avant tout de se marrer un bon coup...
...et si au passage on peut remettre quelques personnes en place et en faire réfléchir une poignée d’autres, alors pourquoi se priver !?
Lire la suite

 
PlaneteBD.com par Jean-Bernard Vanier

on pensait laisser en héritage à notre descendance une Terre bien pourrie (on s’en fout un peu, on sera mort). Que nenni ! Le désastre, on risque de le sentir pleines narines d’ici peu. Bref, si vous vous voulez poursuivre votre exercice de conjugaison cécité-surdité, cet album n’est pas pour vous : ce duo d’auteurs militants américains propose d’en remettre une couche en quelques 220 planches de bande dessinée. L’angle choisi pour enfoncer le clou est de forcer la dose via un entrelacs ironique, absurde, burlesque ou décalé qui n’a pas d’autre objet que de nous faire comprendre qu’on nous prend vraiment pour des… (...) Bref, via une narration hachée qui propose de mettre en démonstration le propos à l’aide de divers protagonistes (2 fillettes, un bobo-écolo, des animaux, un Président Américain, des aliens venus acheter le droit de détruire la Terre…), le trait est volontairement et satiriquement grossi pour nous secouer un brin.
Lire la suite

 
Krinein.com par Philippe Lienard

Et si vous faites par­tie de ces nou­velles consciences éco­lo­giques (un peu comme moi), ac­cro­chez-​vous car vous en pre­nez pour votre grade. Mais ce n'est rien com­pa­ré aux in­dus­triels, aux pa­trons de mul­ti­na­tio­nales ou au pré­sident des États-​Unis. Car le moins que l'on puisse dire, c'est que le livre s'at­taque fron­ta­le­ment au pré­sident amé­ri­cain, re­pré­sen­té par un être cu­pide, bête comme ses pieds et qui se ré­fère à son papa sans cesse. Je vous rap­pelle que le livre est sorti en 2007 aux États-​Unis juste avant l'élec­tion de Obama.(...)

Le livre a des re­lents d'an­ti­mon­dia­li­sa­tion assez clairs. Sur fond très pes­si­miste, les au­teurs nous font un état des lieux où les pauvres sont les din­dons de la farce de quelques riches. Mais le sujet est in­té­res­sant (et d'ac­tua­li­té). (...) les ex­tra­ter­restres sont là pour don­ner un côté hu­mo­ris­tique proche de Mars Attacks ce qui al­lège le pro­pos, mais ils ne sont rien d'autre que l'ex­tra­po­la­tion des mul­ti­na­tio­nales. Cet album est un album en­ga­gé.
Lire la suite

 
La Décroissance par Catherine Thumann

Dans Pendant que la planète flambe, Derrick Jensen et Stephanie McMillan s’en prennent aux écolos naïfs et aux prédateurs cyniques. Du changement d’ampoules au pommeau de douche à économiseur d’eau, les auteurs tournent en déri-sion « 50 gestes simples pour continuer à nier l’évidence ». Dans le rôle de l’écologiste sceptique forcément rabat-joie, nous rencontrons une brunette que son amie envoie rapidement chez le psy. S’ensuit une séance de thérapie digne du professeur Foldingue.

 
L@BD par

Il faut passer outre les pages de données chiffrées et le dessin très schématique de Stéphanie McMillan pour goûter aux côtés burlesques et irrévérencieux de ce pamphlet engagé et militant.(coup de coeur)

 
bd-sanctuary par Lauriane

En regardant le titre, j'ai pensé avoir affaire à un plaidoyer en faveur de l'écocitoyenneté. Et bien non... C'est bien un pamphlet ! (...)
Lire la suite

 
L'Avis des bulles par Audrey Martinat

Pamphlet écologique ancré dans l'actualité, Pendant que la planète flambe, 50 gestes simples pour continuer à nier l'évidence, dresse un cynique état des lieux de la situation écologique actuelle de la planète et de tout ce qui est mis en œuvre, ou pas, pour tenter de sauver ce qu'il en reste. Fondé sur des faits avérés, chiffres à l'appui, le récit des américains Derrick JENSEN et Stephanie McMILLAN dénonce le comportement hypocrite des hommes face à la préservation de notre écosystème, à commencer par les politiciens et les dirigeants de multinationales tels que George W. BUSH ou son rival Al GORE.

 
Alter Echos par

Traduit de l’américain As the world burns, 50 simple things you can do to stay in denials, cet album met en scène deux jeunes filles, un bobo-écolo, des animaux, des patrons de multinationale véreux, un président des États-Unis prêt à tout pour de l’or, des membres d’ONG, un psy et des extraterrestres venus dévorer la planète terre. Au premier abord, le style graphique peut paraître minimaliste. Mais passées les dix premières pages – sur un album qui en compte 222 – on prend rapidement goût aux velléités pamphlétaires du récit. Tout part d’une discussion entre deux amies, la première s’enthousiasmant des petits gestes du quotidien pour réduire les émissions de C02, la seconde étant davantage branchée par le démantèlement de l’économie industrielle. (...)

Petit à petit, on découvre le fil conducteur reliant toutes ces histoires individuelles. Et quel que soit son rapport à l’écologie, on se retrouve forcément secoué. Un petit rappel des grandes causes d’indignation à découvrir aux éditions La boîte à bulles.
Lire la suite

 
N'autre école par

Cette fable burlesque et décalée, - mélange d’analyses, d’humour, de dessin naïf -, part dans tous les sens : elle dénonce nombre de pratiques militantes écologistes et force à réfléchir à nos propres positionnements politiques et sociaux.
Lire la suite

 
La Seiche.net par

Aucun enjeu écologique, social et humain n’est minimisé et cette lucidité pleine de peps vous électrise le cœur. (...) C’est à rire autant qu’à pleurer mais, surtout, ce super petit bouquin donne la patate pour continuer à se les bouger, les miches.
Lire la suite

 
Mais à quoi donc ça ressemble ?