La boite à bulles - librairie de bandes dessinées
Le Voeu de Simon, Le Voeu de... T.2
 
de Boulet, ALBON Lucie
 
Mai 2007
 
cliquez ici pour voir en grand

Dessin :
    
ALBON Lucie

Scénario :
     Boulet, ALBON Lucie

Coloriste :
    ALBON Lucie

Préface :
    BERBERIAN Charles

Pages : 48
cartonnée
Prix : 13 €
Collection : Clef des champs

EAN : 9782849530429
ISBN : 978-2-84953-042-9
NUART : 90040


Amazon
Bd Net
Fnac
BDFugue

L'histoire...
Simon travaille dans un centre médical. Poursuivant une jeune patiente fugueuse (Séverine du Vœu de Marc) dans les sous-sols, il tombe bien malgré lui sur le génie radin de la lampe de poche, qui n’exhausse qu’un vœu. Décontenancé, il formule celui de pouvoir (ainsi que son équipe) soulager les patients de leurs maux, pour rendre leur calvaire plus supportable.

Ce pouvoir généreux et désintéressé va se révéler exigeant pour ses bénéficiaires : afin de soulager leurs patients, ils leur faut en effet prendre sur eux tous les maux de ces derniers. Avec toutefois la possibilité de les leur rendre. Ils décident donc de proposer à leurs patients d’être libéré de leurs douleurs le temps d’une journée.

Mais quelqu’un qui se trouve soulagé de ces maux pour la journée peut-il être aussi honnête que Simon et ses collègues ?

Points forts :

Le retour du Génie de la lampe (découvert dans Le Vœu de Marc) sur un thème plus sentimental et adulte.

Un humour déjanté et tendre, porté par les dessins acidulés d’une dessinatrice au talent très personnel.

Un travail intimiste de Boulet qui conserve son humour distancié pour explorer un thème cher à sa complice Lucie Albon : peut-on accepter de prendre la douleur de l’autre par compassion ou amour ?
 
Revue de presse
 
Sceneario.com par Sbuoro

L’autre jour, sur une radio, j’entendais une femme demander de l’aide aux auditeurs. Elle souhaitait, pour sa fille atteinte d’une maladie peu commune, connaître des moyens pour calmer la douleur. Assurément, elle voulait être renseignée sur des médicaments ou encore des massages, des choses comme ça. Si j’avais eu moyen d’appeler la radio à ce moment-là, je crois bien que je serais intervenu pour lui conseiller l’achat de cette BD : Le vœu de Simon. Je ne sais pas comment l’originalité de mon conseil aurait été accueillie, mais je le pensais sincèrement ! Car forcément, j’ai immédiatement pensé à A.Q.S., cette "Association Qui Soulage" que met sur pied Simon, le héros, en me disant que ça ne soulagerait pas la pauvre fille de cette femme, mais que la lecture de cette belle BD la toucherait quelque part.

Le trait de l’illustratrice est gras, assez spécial. Il apporte son lot de noir aux planches. Il pourrait rebuter les lecteurs peu habitués à ces styles "nouvelle vague" auxquels font la part belle de nombreuses petites maisons d’édition. Mais cette fois encore, la bande dessinée crie qu’elle est un tout, que le mariage entre graphisme et scénario original peut donner de très belles choses, des histoires plaisantes à lire et qui ouvrent les yeux...

Allez, je fais un vœu...
Lire la suite

 
Canal BD par

Deux ans après Le Voeu de Marc, Boulet retrouve Lucie Albon pour un nouveau conte, toujours aussi décalé mais abordant des thèmes plus adultes. Loin des séries qui l'ont fait connaître (Raghnarok, La Rubrique scientifique), Boulet démontre un éclectisme réjouissant avec cet ouvrage plein de tendresse et empreint d'une vraie poésie.

 
BoDoï par Olivier Maltret

Après un premier opus plus enfantin, les auteurs reviennent et creusent cette fabuleuse idée scénaristique avec humour, abordant cette fois des thèmes plus adultes comme la compassion, le dévouement ou l'amour. Entre éclats de rire et émotions, Simon vous permet de caresser votre propre lumière divine, en vous proposant un petit miroir de l'âme.

 
BDSelection.com par Clément

Boulet et Lucie Albon donnent une suite inattendue au charmant Vœu de Marc. Sur le même thème du cadeau fantastique empoisonné, ils délivrent une fable touchante et improbable, lisible indépendamment, mais issue du même univers.(...)

C’est un plaisir de voir Boulet se frotter à la fable humaniste, sans niaiserie ni cliché, et en conservant un humour de bon aloi. Le court format classique convient très bien à cette nouvelle dense en émotion. Lucie Albon quant à elle maîtrise son trait gras avec originalité. Un album décidément bien agréable.
Lire la suite

 
Culturofil.net par

Voilà donc une aventure de sacrifice et de don de soi, dans l’idée la plus pure du terme. Boulet, auteur bien connu du net (son blog est l’un des plus consultés de France) et des lecteurs de Tchô ! (avec La Rubrique scientifique et Raghnarok), délaisse donc pour un temps l’humour et investit le champ de la poésie mélancolique. Imaginative, son intrigue est aussi une interrogation sur les motivations de chacun et ce que l’on est capable de faire pour les autres. L’abnégation de ses personnages fait plaisir à voir et la détresse de Simon quand il se voit si mal payé de ses efforts est communicative. Ce qui nous vaudra une scène magnifique, quand notre « héros » tentera de récupérer la folie d’une jeune patiente pour tenter de glaner des informations sur le fameux génie. Mais la magie n’interviendra qu’une fois dans sa vie.

Aux crayons, Lucie Albon et son trait charbonneux nous permettent d’assister à un petit miracle. Cadrant parfaitement avec l’intrigue, son style très éloigné des courbes souples et lisses du scénariste donne à l’ensemble un charme caractéristique. Un bel album signé par une équipe qui n’a sans doute pas fini de faire parler d’elle.
Lire la suite

 
Suprême dimension par Frédérique Pelletier

Après Le Voeu de Marc, Le Voeu de Simon consiste à prendre un peu de la souffrance de ses malades. Voilà un médecin qui, au final, ne sait pas trop comment se dépatouiller de tous ces maux. Un conte à dormir debout servi par le savoureux trait épais d'une Lucie Albon à regarder de près.

 
actuaBD.com par David Taugis

Partant de cette idée, en explorant toutes les facettes de la question (le souci d’autrui, l’empathie, le partage des expériences douloureuses), les auteurs livrent un album profondément original -pour une fois le mot n’est pas galvaudé.

Le graphisme au trait solide et épais de Lucie Albon, qui s’appuie sur des couleurs massives, unies et plutôt claires, donne au récit un ton de rêve éveillé, dans lequel on n’aperçoit jamais un ciel bleu. On passe de la nuit aux intérieurs d’appartements ou de lieux de soins.

(...) Une atmosphère pleine de charme et d’humanisme imprègne Le voeu de Simon.
Lire la suite

 
Critique BD! par Philippe Grenier

Dessinée dans un style à tendance art naïf et dotée d'un certain charme, cette oeuvre poétique permet un doux moment de détente, alors que sa lecture transporte le lecteur dans un monde où rien n'est impossible.
Lire la suite

 
Mais à quoi donc ça ressemble ?