La boite à bulles - librairie de bandes dessinées
Sorcières, mes soeurs
 
de MONTELLIER Chantal
 
Septembre 2006
 
cliquez ici pour voir en grand

Dessin :
    
MONTELLIER Chantal

Scénario :
     MONTELLIER Chantal

Coloriste :
    MONTELLIER Chantal

Pages : 88
brochée à rabats
Prix : 18 €
Collection : Hors champ

EAN : 9782849530337
ISBN : 9782849530337
NUART : 82765


Amazon
Bd Net
Fnac
BDFugue

L'histoire...

« La chasse aux sorcières permet de cristalliser sur quelques individus une véritable peur sociale. La sorcière personnifie la notion de déviance par rapport aux normes. Pour parvenir à faire de la sorcière un objet de méfiance, il fallait susciter des sentiments violents, de haine, de mépris, de dégoût, de scandale. » Chantal Montellier y voit le parfait symbole de la féminité refusée, du droit à la différence bafoué. Et pas seulement au Moyen Age !

Sorcières mes sœurs est un recueil d’histoires courtes inédites en album, pour la plupart prépubliées dans le magazine A Suivre. Chacune met en scène une présumée sorcière, issue de notre histoire ancienne mais aussi contemporaine, sans balai magique mais avec un insupportable – pour la société – parfum de scandale. Parmi les plus belles planches de Chantal Montellier…


 
Revue de presse
 
Bédéka par Nathalie Faytout

« Sorcières, mes sœurs » est une réédition de la série publiée dans le mensuel (A Suivre !) dans les années 80. Sous la forme d’un recueil d’histoires, Chantal Montellier présente le phénomène qu’a été, est toujours, de « La chasse aux sorcières », en l’abordant du point de vue original de l’anti-féminisme et de la marginalisation. Au-delà, elle propose même une réflexion sur le rôle social du bouc émissaire montrant comment un conflit (terrible fléau ou antagonisme personnel), se « résout » en désignant simplement un coupable. Avec cet album profond, le fameux « à chacun ses démons » (les sorcières en l’occurrence), fait écho en chacun de nous et nous conduit sans aucun doute à une nouvelle réflexion sur la condition humaine. Une BD passionnante agrémentée de magnifiques planches de l’auteur (notons que cette réédition bénéficie d’une nouvelle mise en couleurs).

 
La Lettre, l'officiel de la bande dessinée par anonyme

Après Les Damné de Nanterre, voici la confirmation du retour de Chantal Montellier dans l’univers de la BD avec la parution de Sorcières, mes sœurs, à La Boîte à bulles. Au travers de ces nouvelles, pour la plupart dessinées pour le magazine (A Suivre), l’auteure conte et dénonce le sort fait, de tout temps, aux femmes trop émancipées. De la BD militante et pertinente.

 
Bo Doï par Hélène Beney

Une très bonne idée servie par le trait classique de Montellier.

 
actuabd.com par Didier Pasamonik

Montellier a raison de souligner à quel point cette image forgée [celle de la sorcière] au moment où la Peste Noire, (...) est aussi un instrument d’asservissement de la femme. Jules Michelet, l’historien de la Révolution, s’était appliqué à en démonter les ressorts. Il est abondamment cité dans ce livre, qui est avant tout une vision personnelle, et dans lequel Chantal Montellier appelle à la vigilance face à la montée actuelle de l’obscurantisme. Elle nous rappelle cette profession de foi athée signée Shakespeare : « Le ciel est vide, tous les « démons » sont ici, et il n’y a que l’esprit et la sagesse humaine pour les combattre ».
Lire la suite

 
Chronicart par

Exhumés des années 70's, les courts récits de « Sorcières, mes sœurs » figurent parmi les pamphlets politiques – quand on parle du statut de la femme, c'est bien de politique qu'il s'agit – désespérés, touchants et si précieux de Chantal Montellier. Entrecoupées de citations extraites de l'essai « La Sorcière » de Jules Michelet, aussi abruptes qu'éclairantes, les histoires de Montellier sont autant de portraits de suppliciées, de sacrifiées sur l'autel non pas seulement de l'ignorance, mais bien de l'égoïsme et de la vengeance masculine... Réflexion, encore, sur le fait d'être une femme aujourd'hui : vivre en femme relevant de l'anarchie pure et simple – « ni Dieu, ni Maître », ni homme ?

 
Krinein.com par Gallu

Sorcières, mes soeurs est donc un album de mémoire et d'enjeux, à conseiller vivement à tous ceux déjà alertés par les problèmes rencontrés par les femmes comme à ceux qui méconnaissent encore le sujet. Une belle oeuvre de réflexion, de grande portée.
Lire la suite

 
Silence - Ecologie, alternatives, non-violence par Michel Bernard

Les violences faites aux femmes ont eu lieu de tout temps. Ce recueil d'histoires initialement parues dans A Suivre dans les années 1980 présente quelques cas célèbres où des femmesont été accusées de sorcellerie. Une histoire du passé ? Pas tant que ça, la remarquable dernière histoire nous montre qu'en utilisant les mêmes méthodes, le dénigrement des femmes se poursuit aujourd'hui... Pour celles et ceux qui croiraient que les luttes féministes sont dépassées, un brillant rappel de la réalité.

 
Mais à quoi donc ça ressemble ?